Nutrition

Comment s'alimenter après un marathon ?

1 Liked

Vous venez de courir un marathon ? Vous êtes arrivé au bout des 42,195 km ou pas. Maintenant, c'est repos ! Mais comment prendre soin de son corps et de son alimentation après un tel effort ?

Gusta vous donne quelques astuces !

Après une si grande perte d'énergie, il faut se reposer et penser à bien s'alimenter.

* De l'arrivée à H+1 :

Après avoir couru pendant autant de temps et en fournissant un tel effort, votre corps est fatigué. Votre digestion n'est pas encore opérationnelle. Alors évitez les aliments solides et buvez de l'eau sucrée et riche en minéraux.

Au bout d'une heure, vous pouvez recommencer doucement à manger des aliments solides et semi-solides. Nous vous conseillons des laitages, compotes, smoothies, bananes et des barres de céréales énergétiques.

* H+2 :

Vous pouvez manger votre premier repas... attention pas question de faire un festin pour fêter votre course : un repas léger suffira ! Idéalement composé d'une soupe, de féculent, de protéines et d'un dessert sucré non gras. Une part de fondant noisettes et miel, cela vous fait envie ?

* Les jours suivants :

Vos muscles ont utilisé beaucoup de glucose lors de votre course. Les glucides étant la source d'énergie indispensable de vos muscles, votre réserve de glycogène est épuisée et à reconstituer ! Associer des glucides lents et rapides est nécessaire pour bien récupérer. Gusta vous conseille de manger des féculents (pain, riz, pâte, pomme de terre, flocons d'avoine, maïs), des légumes secs (riches en protides végétales), des soupes (bon apport en sels minéraux) sans oublier des légumes et des fruits !

Ne pas sous-estimer le pouvoir anti-inflammatoire des oméga 3. En effet, une augmentation des apports alimentaires en acides gras de type oméga 3 favorise la production de métabolites anti-inflammatoire. Pour cela vous pouvez manger des épinards, de la mâche, des poissons gras (sardine, saumon, anchois), des amandes et cuisiner avec de l'huile de colza ou de noix.

Mais surtout, n'oubliez pas d'écouter votre corps. Accordez-vous quelques semaines de repos. Profitez-en pour aller faire un bilan chez votre kiné ou ostéo. On est tous différent face à un marathon, écoutez vos sensations et adaptez votre récupération en fonction de comment vous avez vécu votre course et de votre expérience.

Laissez un commentaire

Log in to post comments